Quelle que soit l’ampleur d’un projet – construction de bâtiment, d’infrastructure, réfection de chaussée, travaux – l’établissement d’un plan topographique est un préalable qui permet d’établir l’état des lieux de la situation existante.

Relevé topographique par Roadscanning pour le tracé de l'A4 de Brumath à VendenheimUn relevé topographique consiste à réaliser le plan d’un terrain sur lequel figurent ses principales caractéristiques et ses cotes altimétriques. Dotés d’appareils adaptés à chaque situation, nos techniciens rompus à tout type de situation interviennent dans les meilleures conditions d’efficacité et de sécurité.

Les relevés topographiques en milieu urbain, typiquement les corps de rue, sont soit le préalable au réaménagement de l’espace public (projet de travaux) ou servent à alimenter des bases de données géographiques.

En dehors des zones urbaines, les relevés topographiques peuvent concerner le milieu naturel (relevés sur cours d’eau pour des études d’inondabilité) ou les terres agricoles (étude de la déclivité).

En fonction de la destination du plan topographique, celui-ci sera établi à une échelle comprise entre le 1/50ème et le 1/500ème. Il pourra représenter de nombreux éléments : lignes de rupture de pente, constructions, éléments de voirie, mobilier urbain, réseaux divers, … Le relief est en général représenté par des lignes de talus et des courbes de niveaux.

Un autre type de relevés topographiques consiste à faire le récolement de travaux qui viennent d’être exécutés. C’est en particulier le cas des réseaux dont les normes de récolement ont été précisées par la réforme des Déclaration de projet de Travaux et Déclaration d’Intention de Commencement de Travaux (DT/DICT).

Relevés bathymétriques

Lorsque les relevés concernent des éléments situés sous le niveau de l’eau et sont effectués à partir d’une embarcation, on parle alors de relevés bathymétriques. Nous disposons de barques motorisées de deux tailles différentes adaptées aux zones exiguës (ruisseaux végétalisés) et aux grands plans d’eau ouverts (gravières, canaux).

Nous réalisons ce type de relevés dans le cadre d’étude environnementale sur les cours d’eaux et canaux ou pour les exploitants de gravières et carrières afin de réaliser l’état des lieux mais aussi déterminer et garantir les volumes extraits (calcul de cubatures) au cours de l’année.

Pour effectuer les relevés, les mesures sont effectuées avec nos appareils de mesures habituels, le tachéomètre ou le GPS. Pour les profondeurs inférieures à 4m, il est possible d’utiliser une canne de grande longueur, au-delà, nous utilisons un sonar.

Drone

La démocratisation du drone permet la réalisation de prise de vues aériennes de manière plus aisée et relance une technique de mesure éprouvée : la photogrammétrie.

Cette méthode permet de réaliser des plans en 3 dimensions à partir de plusieurs photographies géoréférencées d’une même zone. Les travaux réalisés par drones sont particulièrement adaptés aux chantiers de grande ampleur (aménagement foncier) ou les travaux en terrains accidentés et dangereux (relevés de front de taille en carrière).

La réalisation des prises de vue est effectuée par un droniste indépendant et le cabinet Lambert effectue l’exploitation des données numériques en DAO (traitement du nuage de points, dessin du plan, orthophotographies)

Road scanning

Le road scanning est une technique qui permet le dessin de plans à partir de mesures réalisés depuis un appareillage embarqué sur un véhicule circulant jusqu’à 80 km/h

L’équipement est constitué d’une antenne GPS, d’un scanner 3D, d’une centrale inertielle, de 8 caméras HD.

Cette technique de mesurage est particulièrement adaptée dans le cas de chaussée à circulation dense ou à haute vitesse. Elle permet la prise de mesures sans interruption de la circulation et sans mise en danger d’un technicien dans ces environnements à risque.

Nous ne disposons pas de ce matériel de pointe très onéreux au sein du cabinet mais nous travaillons en collaboration avec une autre entreprise.

 

Quelques références