Les relevés effectués sur les bâtiments existant ont souvent pour but de représenter l’ensemble de ses caractéristiques avant d’entreprendre une rénovation ou une extension. Les plans établis permettent aux architectes de travailler sur une base saine pour mener à bien le projet.

Qu’il s’agisse d’attester des surfaces d’un immeuble lors de sa vente ou de fournir les plans précis d’un édifice dans le cadre de sa rénovation, nous mettons en œuvre les moyens adéquats pour aboutir au résultat souhaité.

Équipés des nouvelles technologies (scanner laser 3D par exemple) en matière de relevés de données spatiales, nous offrons à nos clients l’opportunité de comprendre les constructions de leur patrimoine pour en obtenir une connaissance exhaustive.

Suite au relevé du bâtiment, un ensemble de plans cotés dans les trois dimensions permet de détailler techniquement l’ensemble du bâtiment levé. Il s’agit dans la majorité des cas :

  • D’un plan topographique de l’extérieur
  • De plans de niveaux réalisés pour chaque étage
  • De coupes positionnées judicieusement afin de faire ressortir les particularités du bâtiment
  • D’élévations (plans des façades)

L’établissement de ces documents a pour but de représenter des espaces intérieurs comme extérieurs des bâtiments en trois dimensions réelles. Elles permettent de détailler techniquement le bâtiment levé : niveau de plancher, dimension et surface des pièces, hauteur sous plafond, emplacement des ouvertures et dimensions, position des poutres, marches, escaliers et autres éléments caractéristiques, etc.

L’utilisation du scanner 3D permet par ailleurs de réaliser des photos redressées (suppressions des déformations de la prise de vue liées à la perspective) sur lesquelles il est possible de prendre des mesures.

Elles permettent également de livrer un nuage de points brut, de faire une visite virtuelle d’un espace et d’y prendre des mesures facilement, voire d’aller plus loin par la création de maquettes numériques 3D, première étape d’un projet Building Information Modeling (BIM).

L’ensemble des documents, dressés grâce aux logiciels les plus récents, est établi suivant les classes de précision définies par décret. Ces plans et coupes, outre la définition des espaces construits et le calcul de leurs surfaces, traduisent un minutieux état des lieux au regard des contraintes d’urbanisme et environnementales.

Nous intervenons aussi dans le cadre des récolements après travaux afin de vérifier si les constructions édifiées respectent bien les dimensions prévues.

 

Quelques références